Le spotting ! Ou les saignements en dehors des périodes de règles :

Si tu n’as pas le temps de lire cet article : on te donne une définition du « spotting » et on t’explique les différentes raisons qui peuvent amener des saignements en dehors des périodes de menstruations !


Qui n’a pas déjà eu des écoulements de sang en dehors de sa période de règles ? Les femmes savent toujours, lorsqu’elles ont leurs règles régulièrement, que de petites pertes peuvent se produire occasionnellement en dehors de leur jour de règles. Alors à quoi sont-elles dues ? Est-ce grave ? On remet un peu d’ordre dans tout ça.

Une petite définition :

Le « spotting », ou appelé scientifiquement « métrorragie » décrit un écoulement sanguin des voies génitales en dehors des périodes de règles. Ce saignement peut être plus ou moins important.

Les pertes d’origine hormonale :

Une des causes les plus fréquentes de métrorragie est une ovulation manquée :

En effet, tous les mois, au 14èmejour environ du cycle, les ovaires relâchent un ovule en vue d’une fécondation. Il arrive toutefois, que le corps n’en relâche pas, ou que celui-ci ne soit pas viable. Cela ne signifie pas nécessairement qu’il y a un problème de fertilité mais ces cycles anovulatoires (sans ovules) entrainent de petits saignements. Ce genre d’incident peut se produire plus fréquemment dans le cas de surcharges pondérales.

Les métrorragies hormonales :

A la différence des saignements dus aux cycles ovulatoires, d’autres saignements sont directement reliés aux règles. Il peut s’agir de « règles trainantes », c’est-à-dire que les saignements sont encore dus à la muqueuse utérine qui était évacuée durant les règles « normales » et qui met un peu plus de temps à être évacuée. Ou au contraire il peut s’agir d’un syndrome prémenstruel : de tous les symptômes qui accompagnent ce syndrome, des petites pertes de sang peuvent être une conséquence de plus.

 Les pertes dues à des éléments extérieurs au cycle :

Le DIU :

Les dispositifs intra utérins (stérilet) qu’ils soient en cuivre ou hormonaux ont des effets sur les règles. Ils peuvent en effet en augmenter le volume ou au contraire le faire chuter. Placé dans l’utérus par un gynécologue ou une sage-femme, il arrive qu’ils se déplacent accidentellement : créant ainsi des saignements. Il faut dans ce cas-là immédiatement contacter le professionnel de santé qui vous l’a posé.

Des IST, des chocs, etc.

Enfin, parmi les autres raisons qui peuvent entrainer du spotting on trouve les IST (Infections Sexuellement Transmissibles) : en effet, certaines peuvent causer des lésions au niveau du vagin, ou de l’utérus et doivent donc être prises en charge par un médecin. Dans le cas de chocs, ou de traumas également, on peut constater des pertes sanguines en dehors des périodes de règles.


Comme pour d’autres troubles gynécologiques les facteurs se divisent donc souvent entre ceux d’origine hormonales et ceux extérieurs. Dans le cas de spotting dus à des raisons hormonales les traitements seront donc souvent de même nature : pilule, stérilet au lévonorgestrel, etc. On conseille évidemment de toujours consulter un professionnel si tu remarques un saignement anormal ! Dis-nous dans les commentaires si cela t’est déjà arrivé et quelles solutions tu as trouvé !




FEMPO