Comment reconnaître l'acné hormonale ?

2 min

Le mot acné fait automatiquement penser à l’adolescence et à son lot de boutons, points noirs et autres comédons. Mais savez-vous que l'acné ne touche pas que les ados ? Les fluctuations hormonales sont fréquentes chez les femmes, elles nous impactent durant toute notre vie et elles peuvent-être à l'origine de l'acné hormonale. Que vous ayez 25, 30 ou 40 ans et même si vous n’avez jamais eu d'acné à l’adolescence, il est tout à fait possible que vous développiez de l'acné hormonale maintenant. Découvrez dans cet article les causes de l'acné hormonale et comment la reconnaître !

Qu’est-ce que l'acné ?

Avant de vous parler de l'acné hormonale, il est bon de comprendre ce qu’est l'acné d’une manière générale.


L'acné est un trouble qui apparaît généralement à l’adolescence, au moment de la puberté, lorsque les hormones commencent à faire la fête dans notre corps et on l’appelle acné juvénile.


À l’origine de l'acné ? un trouble du follicule pilo-sébacé ; ce follicule se présente sous la forme de petites glandes en forme de sacs qui s’ouvrent à la surface de la peau.


Le follicule pilo-sébacé renferme les glandes sébacées qui sont à l'origine de la sécrétion du sébum et dans le cas des personnes acnéiques, il se produit différentes anomalies :

- une hyperproduction de sébum : le sébum est une sécrétion grasse qui s’active sous l'influence des hormones produites par les testicules et les ovaires, les androgènes, débutant au moment de la puberté ;

- une obstruction du canal folliculaire empêchant ainsi l'élimination normale du sébum avec la formation de microkystes ou points noirs ;

- une inflammation due à la prolifération d'agents microbiens.


L'acné touche plus de 70% des adolescents et les lésions causées par ce trouble touchent généralement le visage, le tronc et le dos.


Alors quelle est la différence entre l'acné juvénile et l'acné hormonale, dite adulte ?

Qu’est-ce que l'acné hormonale ?

L'acné hormonale, dite adulte, est causée la plupart du temps par un déséquilibre hormonal.


Durant toute notre vie, nous sommes sujettes à de nombreux changements hormonaux : les règles, la prise ou l'arrêt d’un contraceptif, la grossesse, la ménopause, toutes ces étapes provoquent de nombreuses fluctuations hormonales.


On peut donc dire que l'acné hormonale est liée à notre cycle menstruel, mais en quoi les hormones jouent-elles un rôle ?


Les poussées d’acné apparaissent souvent au moment de nos règles, les hormones en cause ?

- les œstrogènes (responsables du développement et de la régulation du système reproductif de la femme) ;

- la progestérone (produite également lors de la grossesse) ;

- la testostérone dans le cas où son taux est trop élevé dans le sang.


Certaines études ont montré qu’il existerait une prédisposition génétique à l’acné hormonale.


Quant au mythe des peaux grasses qui sont la seule cible de l'acné, il faut savoir que les personnes ayant la peau sèche peuvent également en faire les frais.


Mais comment différencier l'acné hormonale d’un simple petit bouton ?

Reconnaître l'acné hormonale

Plusieurs indices peuvent vous aider à reconnaître une poussée d'acné hormonale.

La zone où l'acné apparaît 

Lorsque vous avez de l'acné hormonale, les boutons vont apparaître sur une zone bien définie : autour du menton et la mâchoire.

La période d’apparition des boutons

Bien que les boutons soient liés à votre cycle menstruel, ils peuvent apparaître de manière cyclique et pas forcément en même temps que vos règles. 

Bon nombre de femmes voient apparaître des imperfections cutanées sur leur peau quelques semaines avant leurs règles, voire pendant la période d’ovulation.

Le type de boutons

Si l'acné juvénile se distingue par des points noirs et des boutons blancs, les boutons liés à l’acné adulte sont plutôt des kystes douloureux.


Ces microkystes déjà présents sous la peau, se transforment en kystes, pustules et autres nodules sous le coup de l’inflammation et évoluent par poussées.

En résumé

Si vous êtes sujette à l'acné hormonale, il est fort probable que vos hormones cherchent à vous dire quelque chose.


Il serait peut-être bon de consulter votre gynéco ou un dermatologue afin de faire le point et divers examens pour en comprendre l’origine.


Sachez également que le facteur “stress” joue un rôle prépondérant dans les poussées d'acné hormonale. 


Lorsque nous sommes stressées outre-mesure, nous produisons trop de cortisol (l’hormone du stress), ce qui est un signe d’inflammation pour le cerveau et qui risque de causer une poussée d’acné. 

Nos best-sellers