Comment savoir si sa vulve est normale ?

2 min

Les femmes sont nombreuses à se demander si leur vulve est normale. Par manque de représentation, notamment dans les médias, la pop-culture ou la pornographie, les questions que l’on se pose à son sujet peuvent être nombreuses : est-ce normal d’avoir les lèvres asymétriques ? Longues ? Qu’est-ce qu’une vulve « normale » ? Pour enfin t’aider à décomplexer et en finir avec les idées reçues, place à notre petit guide pour accepter son corps !

Le mythe de la vulve « normale »

On va rapidement mettre fin au suspense : avoir une vulve « normale » ne veut rien dire. On sait aujourd’hui que chaque femme est différente dans son anatomie, et qu’il n’existe pas de norme concernant la taille et la forme de la vulve et des lèvres. Toutefois, une chose est sûre, c’est que bien que la moitié des personnes sur terre aient une vulve, il s’agit encore d’un sujet tabou, dont on parle très peu.

La plupart du temps, lorsque la vulve est représentée, elle est rose, lisse, sans aucun poil, et les lèvres ne dépassent pas ! Et même si certaines femmes ont en effet une vulve qui ressemble à cela, elles sont loin d’être la majorité. Résultat ? Les femmes qui ne se reconnaissent pas dans ces représentations ont tendance à complexer. Elles ne se trouvent pas « normales », perdent en confiance en elles, et vont même jusqu’à envisager la chirurgie !

Une vulve normale, ce n’est ni plus ni moins qu’une vulve constituée :

- de petites et grandes lèvres ;

- d’un clitoris, l’organe du plaisir ;

- du méat urinaire, qui permet d’uriner ;

- de l’entrée du vagin ;

- d’un périnée.

Une étude qui décomplexe

Rassure-toi, il existe une multitude de tailles et de formes de vulves différentes. Pour mettre fin à cette injonction faite aux femmes, des études ont même été réalisées, et nous font comprendre que la taille des lèvres peut énormément varier d’une femme à l’autre. Ainsi, une étude publiée sur le site Obstetrics and Gynaecology révélait que sur 657 femmes, âgées de  15 à 84 ans,  les petites lèvres peuvent mesurer de 5 millimètres à 10 centimètres (oui, centimètres). Les grandes lèvres, quant à elles, mesurent 12 mm pour les plus petites et 18 cm pour les plus grandes.

La partie externe du clitoris, quant à elle, mesure de 0,5 mm à 34 mm chez certaines femmes : de quoi affirmer haut et fort que lorsque l’on parle de vulve, il n’y a pas de « normalité ». Cela reviendrait à affirmer qu’une poitrine normale est une poitrine qui fait du 85 C, et dont les seins sont en forme de demi-pommes : on sait aujourd’hui qu’il existe autant de formes et de tailles poitrines que de femmes !

Une anatomie qui évolue avec le temps

En plus de la multitude de formes de vulve qui existe, il est également essentiel de noter que leur apparence évolue également au cours de la vie d'une femme. Ainsi, la longueur des petites lèvres peut diminuer, et la couleur peut s’assombrir à mesure que les femmes vieillissent.

Comment prendre soin de sa vulve ?

La vulve est une zone du corps très propre, qui s’auto-nettoie. Oublie donc les douches vaginales, et les produits d’hygiène intime dans cette zone, qui pourraient en réalité déséquilibrer ta flore vaginale. Mousse, crèmes, désodorisants, gants de toilette sont à éviter, et pourraient même être à l’origine de mycoses.

Nettoie uniquement la zone externe de ta vulve en douceur, avec de l’eau pour la préserver au maximum car elle est fragile.

Apprendre à s’aimer soi-même

La bonne nouvelle, c’est que petit à petit, les tabous qui concernent la vulve se lèvent. Elles sont de plus en plus représentées, sous toutes leurs formes, par quelques dessinatrices, telles que Meredith White, qui a notamment décidé de prendre son crayon afin d’en finir avec l’image restrictive de la vulve, trop souvent véhiculée par les médias et la pornographie.

Pour être à l’aise avec sa propre anatomie, et apprendre à l’aimer, tu peux commencer par t’observer. Avec un miroir, tu pourras essayer de comprendre quelles sont les différentes zones qui composent ta vulve, tes lèvres, ton clitoris, ton vagin.

Si tu te sens prête et à l’aise, tu peux la toucher, la caresser, et faire tes premiers pas avec la masturbation, qui est une façon très intéressante d’apprendre à connaître son corps et à l’accepter. Sois libre d’aimer ta vulve comme elle est, sans complexer, et sans te remettre en question : c’est un pas essentiel vers l’acceptation de ton corps !

Paiement
100 % Sécurisé
Commande expédiée
sous 48h
Colis dans ta
boîte aux lettres
200 000 warriors
déjà satisfaites
60 jours satisfait
ou remboursé