Comprendre et gérer le Syndrome Prémenstruel

3 min
Le syndrome prémenstruel aka SPM pour les intimes, est un mal qui touche plus de 75% des femmes et il y a fort à parier que vous savez de quoi on parle ?

Seins qui pèsent 3 tonnes, douleurs lombaires, vidage de frigo en bonne et due forme et mauvaise humeur, font partie entre autres des réjouissances qui nous attendent tous les mois. Le SPM serait-il là pour nous rappeler que nous les femmes, devons endurer coûte que coûte ? Chez FEMPO on pense sincèrement que NON ! Le syndrome prémenstruel n’est pas une fatalité et vous pouvez tout à fait vivre des règles sereines en ne souffrant plus le martyre chaque mois, ça vous intéresse ? On vous explique tout, suivez le guide !

Petite histoire du syndrome prémenstruel

L'association entre troubles menstruels et troubles psychologiques ne date pas d’hier. Au cours des IVᵉ et Vᵉ siècle avant JC, l'utérus était considéré comme “la cause de toutes les maladies des femmes”.


Des siècles durant, les médecins ont cru bon de penser que le SPM était le produit de l’imagination des femmes. Ah les femmes, leur utérus et leur imagination fertile...c’est bien connu, on a toujours tout fait pour se faire remarquer !


C'est en 1931 que Robert Frank publie un article “The hormonal causes of premenstrual tension” et réussit enfin à faire inscrire le terme de “syndrome prémenstruel” dans le monde de la recherche médicale.


Les fondements de l'endocrinologie étaient très mal connus à l’époque. Il a fallu des années et des tonnes d’études pour que la médecine nous prenne enfin au sérieux, mais petit à petit l’oiseau fait son nid !


Si le syndrome prémenstruel à longtemps été mis de côté, c'est aussi car ses causes ne sont pas très claires et cela, encore aujourd’hui.

Les causes du syndrome prémenstruel

Soyons honnêtes, les causes du syndrome prémenstruel sont à ce jour, encore mal connues.


L’hypothèse la plus fréquente étant que les œstrogènes, hormones responsables du SPM, seraient présentes en trop grande quantité par rapport à la progestérone lors de la deuxième phase du cycle ovarien. CQFD.


Selon certaines études, la sérotonine présente dans le cerveau pourrait aussi entrer en jeu et expliquerait les symptômes d'ordre psychologique.


Quoi qu’il en soit, il est clair que physiologiquement et ce, tous les mois pour le plus grand nombre d’entre nous, c’est le grand chambardement dans notre corps et dans notre tête.


Comment cela se manifeste-t-il ? 

Symptômes du syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel correspond à toutes les manifestations et à tous les symptômes que nous vivons chaque mois avant l'arrivée de nos règles.


Le SPM a pour habitude de se manifester 2 à 7 jours avant nos règles et se termine généralement dès leur arrivée ou dans les jours qui suivent.


La liste des symptômes du syndrome prémenstruel est longue et peut varier en fonction de chaque femme, mais ce sont souvent les mêmes désagréments qui reviennent :

- sensibilité au niveau des seins ;

- douleurs dans le bas du ventre ;

- douleurs dans le bas du dos ;

- migraines ;

- jambes qui gonflent ;

- bouffées de chaleur ;

- diarrhée ou constipation ;

- modification de l’appétit.


C’est sans compter sur les manifestations psychologiques, telles que :

- les changements et sautes d’humeur ;

- l’envie d’arracher la tête de ta collègue au premier mot de travers ;

- les crises de larmes devant une pub pour la lessive ;

- les attaques de panique dans le métro, etc. on en passe et des meilleures !


Quant à notre désir sexuel qui quadruple ou à l’inverse qui reste caché à la cave, il fait aussi partie des symptômes, mais on vous garde ça pour un autre article :)


Au passage, on aime bien cette vidéo de Laurie Perret qui met en chanson son “cirque” menstruel.


Plus sérieusement, que faire face à ce petit monstre qui dévaste tout sur son passage et qui met notre organisme à rude épreuve tous les mois ?


Pas de panique, on vous explique !

Comment remédier au syndrome prémenstruel ?

Avant toute chose, si chaque mois vous vivez un calvaire, que vous ne pouvez plus bouger et que la douleur est trop intense : prenez rendez-vous chez le gynéco.


Il est important de faire des examens pour comprendre d’où vient le problème.


Si votre SPM est gênant mais que vous pouvez continuer à vivre, voici une liste de petites choses à mettre en place pour vous faciliter la vie et les règles !

La prévention

Si vous vous y prenez en amont, vous allez voir que petit à petit les symptômes de votre SPM se feront moins hardcore.


Vous savez en général quand vos règles vont arriver, right ? (non ? vous pouvez utiliser une appli, c'est super pratique et ça évite de se prendre la tête à compter) donc une petite semaine avant vos règles, commencez par vous masser le ventre et les seins avec des huiles essentielles.


Par exemple, la sauge et la lavande font des merveilles. Diluez 5 gouttes de chaque dans 4 cuillères à soupe d’huile d’amande douce et massez-vous doucement, tous les soirs avant de vous coucher.


Vous pouvez également boire des infusions d’aubépine, de camomille, de houblon, ou de valériane (pas toutes mélangées hein !) quelques jours avant l'arrivée de vos règles pour calmer votre organisme.

L’acupuncture

Alors oui, on sait, les aiguilles, ça fait peur ! Mais sérieusement, cette méthode est géniale pour réguler les hormones et faire circuler l’énergie dans tout votre corps - et les aiguilles sont mi-nus-cules donc no stress !


Il faut quelques séances avant d’en ressentir les bienfaits, mais on vous assure que ça vaut vraiment le coup d’essayer !

Faire de l’exercice

Alors oui, cela peut sembler bizarre car avant nos règles on a envie de tout, sauf de courir un 100 mètres !


Mais sachez que faire de l’exercice avant et pendant vos règles va permettre à votre corps et à votre cerveau de s'oxygéner et ainsi, d'évacuer les toxines qui sont à l’origine de nombreuses douleurs.


On ne vous dit pas de faire une partie de foot endiablée, ni une séance de kick boxing (quoi que !) mais vous pouvez tout à fait pratiquer le stretching ou le yoga pour vous connecter à votre corps.


La marche est aussi une excellente option car elle améliore la circulation sanguine et vous permet de vous détendre en douceur.


N'hésitez pas à partager avec nous ce qui vous aide à faire face à votre syndrome prémenstruel !

Paiement
100 % Sécurisé
Commande expédiée
sous 24/48h
Colis dans ta
boîte aux lettres
200 000 warriors
déjà satisfaites
60 jours pour
un retour ou un échange