Le clitoris : en savoir plus sur cet organe encore trop inconnu

Le clitoris est le seul organe de tout le corps humain qui est uniquement dédié au plaisir. Oui, rien que ça ! Identifié officiellement en 1559 par le chirurgien Realdo Colombo, le clitoris est le cœur de l'orgasme féminin. Pourtant, en 2021, on connaît encore trop peu de choses sur lui… Et il est grand temps que ça change ! 

L’anatomie du clitoris en détail

Avant de t’en dire plus sur le fonctionnement de cet organe, faisons un petit point sur son anatomie. Le clitoris est composé de plusieurs parties : 

  • Le gland, qui mesure entre  3 à 6 mm au repos, et qui peut atteindre entre 6 et 10 mm lors de l'excitation ;
  • Le capuchon, qui est la couche de peau qui recouvre et protège le gland clitoris. Il est relié aux petites lèvres ;
  • Les deux piliers du clitoris, qui sont deux branches pouvant mesurer jusqu’à 12 à 15 cm, et qui sont situé sur la face interne des os du bassin ;
  • Le corps du clitoris, qui est formé par la jonction des deux piliers ; 
  • Les bulbes, qui sont constitués de deux corps spongieux. Ils descendent de chaque côté de l’urètre et terminent de part et d’autre du vagin. Cette zone qui entoure partiellement le vagin communique avec le corps du clitoris grâce à un réseau de veines 

Le clitoris mesure entre 8 et 12 cm

Tu l’auras compris, cette petite proéminence qui mesure entre 0.5 à 1 cm, et qui est située en haut de la vulve, entre les lèvres (également appelée le gland), n’est en réalité que la partie émergée du clitoris. En effet, les 9/10e de cet organe sont internes et invisibles : au total, le clitoris mesure en fait entre 8 et 12 cm, et entoure le vagin. 


Comme le pénis, le clitoris est un organe érectile : cela signifie que sous l’effet de l’excitation, il se gorge de sang et gonfle. Les corps spongieux et les corps caverneux du clitoris, qui contiennent de petites cavités : vides au repos, elles se remplissent de sang au moment de l’excitation, et c’est cet afflux sanguin qui permet l’érection. Le gland se redresse un peu, les bulbes gonflent légèrement, et les piliers deviennent plus volumineux et plus fermes.


Tous les orgasmes sont clitoridiens

Il a souvent été dit qu’il existait deux types d’orgasmes : les orgasmes clitoridiens, et les orgasmes vaginaux. Hé bien c’est faux ! Distinguer les deux types d’orgasme n’a pas de sens. En effet, si le gland du clitoris est visible à l’extérieur de la vulve, on sait désormais que 2 racines d’environ 10 centimètres s’étendent de chaque côté du vagin : lors de la pénétration, ce sont ces deux ramifications internes qui sont stimulées, et qui font atteindre l’orgasme.


Toutefois, les sensations lors de la stimulation interne peuvent toutefois être différentes des sensations vécues par une stimulation externe. En réalité, tout dépend des femmes, de la position, du partenaire.


Le clitoris possède 8000 terminaisons nerveuses

À titre de comparaison, le pénis, lui, possède 6000 terminaisons nerveuses en moyenne. C’est ce qui rend donc le clitoris si sensible… Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le gland du clitoris doit être caressé avec douceur. Les contacts trop brusques et trop rapides dès le début peuvent être désagréables. Avec cet organe sensible, il est donc essentiel de commencer par des caresses lentes et délicates, des frottements, des mouvements circulaires, et d’accélérer le mouvement petit à petit.

Le clitoris n’est pas là que pour les préliminaires 

La seule et unique fonction du clitoris, c’est le plaisir. Mais encore aujourd’hui, les caresses données au clitoris sont vues comme de simples préliminaires... En réalité, pour atteindre l’orgasme, sa stimulation est nécessaire durant tout le rapport.


Certaines positions stimulent davantage le clitoris

Bien-entendu, le plaisir des préférences de chaque femme. Certaines positions exercent toutefois une stimulation plus appuyée au niveau du clitoris, c’est notamment le cas de :


L’Andromaque : l’homme est allongé sur le dos, et la femme s’assoit sur lui à califourchon. Elle contrôle le rythme, la vitesse et la pression exercée sur le clitoris, ce qui garantit une stimulation intense.


Le Lotus : l’homme est assis, avec les jambes pliées, et la femme est assise sur lui, ses jambes entourant le corps du partenaire. Cette position est très stimulante pour le clitoris : en bougeant d’avant en arrière, et en faisant des cercles, la femme peut en effet venir frotter son clitoris contre le corps du partenaire. 


L’écrin à bijoux : les deux partenaires sont allongés face à face sur le côté, la jambe du dessus relevée. Puisque l’homme et la femme sont serrés l’un contre l’autre, cette position est idéale pour stimuler le clitoris, 


Pour vraiment découvrir tous les secrets de cet organe magique, apprends à te connaître toi-même en commençant par des caresses, des contacts doux. Afin de ressentir davantage de plaisir grâce au clitoris, y aller sensiblement, c’est bien la clé !

Nos best-sellers