Qu'est-ce que le flux instinctif libre ?

Le flux instinctif libre, c’est une technique qui te permet de contrôler tes flux menstruels. Pour vivre ses règles plus naturellement, et apprendre à se passer des protections hygiéniques traditionnelles, il s’agit d’une méthode qui gagne à être connue ! Alors, quels sont les nombreux avantages du flux instinctif libre ? Comment réussir à maîtriser cette technique ? On te dit tout !



Définition : en quoi consiste le flux instinctif libre ?

Le flux instinctif libre (FIL) est une méthode qui consiste à contrôler son flux menstruel afin de le libérer directement dans les toilettes, en se passant ainsi de serviettes et de tampons.


Afin d’éviter que le sang ne s’écoule, se sont les muscles du périnée qui entrent en jeu : ils vont se contracter instinctivement, ce qui va permettre au vagin de se serrer et de pouvoir contenir les quelques millilitres de sang dans des petites cavités (également appelées fornix vaginal) qui se trouvent de part et d’autre du col de l’utérus.


Les avantages de cette technique sont nombreux. Tout d’abord, il s’agit d’une méthode économique, puisque tu n’as plus besoin d’acheter de protections hygiéniques. De ce fait, le FIL est également écologique, car il ne produit aucun déchet. Par ailleurs, il est essentiel de noter que le flux instinctif libre ne présente aucun risque pour la santé : il consiste simplement à être davantage à l’écoute de ton corps, pour gérer et prévenir les désagréments liés aux règles.  En outre, le Flux Instinctif Libre ne génère pas de mauvaises odeurs, comme cela peut parfois être ressenti avec les tampons et les serviettes jetables.



Comment pratiquer le flux instinctif libre ?

Nous ne sommes pas toutes égales face aux règles : si certaines ont des pertes assez légères tout au long de leurs menstruations, d’autres doivent composer avec des flux abondants, voire très abondants, qui contiennent parfois des caillots. Tu peux pratiquer le FIL quel que soit l’intensité de tes règles.


Pour pratiquer le flux instinctif libre, et ce quel que soit l’importance de ton flux, tu vas devoir être très à l’écoute et attentive aux signaux envoyés par ton corps au moment où il évacue les règles. Les pressions que tu ressens au niveau de vessie, le sang qui s’écoute depuis l’utérus jusque dans le vagin, les contractions au niveau de l'utérus sont les signaux les plus courants : dans un premier temps, tu devras te rendre très souvent aux toilettes pour évacuer le sang. C'est la raison pour laquelle il est essentiel, pendant les premiers cycles, de tester cette technique lorsque tu as des toilettes à proximité. Petit à petit, au fil des cycles, tu auras de moins en moins besoin d’aller aux toilettes : tu arriveras à maintenir ton périnée contracté, et à le décontracter avec précision lorsque tu te trouves aux toilettes.


Les réflexes que tu acquiers en journée perdurent la plupart du temps pendant le sommeil. Pour certaines femmes, cela prend davantage de temps : une chose est sûre, pour pratiquer le flux instinctif libre, l’heure est à la patience, à l’observation et à la concentration.


Enfin, dernier point essentiel pour pouvoir pratiquer le flux instinctif libre : tu dois avoir un périnée bien musclé ! Si tu as un périnée peu tonique, comme cela peut être le cas par exemple après une grossesse, pas de panique : il existe des exercices et des outils qui te permettent de remuscler cette partie de ton corps.  


Utiliser une culotte de règles en sécurité

Si tu souhaites tester la technique du flux instinctif libre afin de te libérer des protections hygiéniques traditionnelles, sache qu’il s’agit d’un apprentissage progressif.

Les muscles pelviens se travaillent comme tous les muscles du corps. Cette maîtrise ne s’acquiert pas du jour au lendemain, et la patience est de mise. Pour évider les accidents, on te conseille de prendre tes précautions durant les premiers cycles et d’utiliser des culottes de règles en guise sécurité, si des pertes de sang incontrôlées ont lieu.


Il faudrait en moyenne 4 à 5 cycles pour réussir à contrôler le flux instinctif libre : encore une fois, chacune a son propre rythme, pas de pression, ce n’est pas une course ! Plus tu réussiras à ressentir tôt l’écoulement, plus tu réussiras à anticiper et à te donner du temps pour aller aux toilettes.


Durant les premiers cycles, même si tu sens que tu n’arrives pas toujours à gérer tes flux, garde en tête que la maîtrise du flux instinctif libre pourrait bien changer la façon dont tu vis tes règles sur le long terme !

Nos best-sellers