Les symptômes de règles : tout ce qu’il faut connaître 

Les symptômes liés aux règles ne se limitent pas aux spasmes dans le bas ventre… Hélas, les douleurs peuvent prendre de nombreuses formes, et être parfois invalidantes pour certaines femmes. Puisque chacune vit ses règles de façon différente, petit tour d’horizon de tous les symptômes qui peuvent accompagner l’arrivée des menstruations chaque mois…

Quand peuvent apparaître les douleurs de règles ?

Les douleurs ressenties pendant le cycle menstruel peuvent apparaître à différents moments : pendant le syndrome prémenstruel et pendant les règles.

Le syndrome prémenstruel (lien vers article SPM) apparaît pendant les quelques jours qui précèdent les règles. À ce moment-là, la production d' hormones telles que la progestérone et les œstrogènes varie, ce qui peut faire naître des douleurs, des coups de déprime, de la fatigue, des nausées, des difficultés de sommeil…

Quels symptômes surviennent lors règles ?

Pendant les règles, et également durant le syndrome prémenstruel, les symptômes ressentis peuvent être très nombreux. Certaines femmes ressentiront quelques légers spasmes dans le bas ventre, quand d’autres se retrouveront pliées en 4 au fond de leur lit à cause de crampes intenses…  

De façon générale, voici les symptômes les plus souvent observés :

- Les crampes abdominales ;

- Les seins sensibles ;

- Les douleurs dans les reins ;

- Les ballonnements, la rétention d’eau ;

- Les maux de tête ;

- La diarrhée ou la constipation ;

- Les douleurs articulaires ;

- Les bouffées de chaleur ;

- La chute de tension ;

- Les troubles de la concentration ;

- Les étourdissements ;

- Les difficultés à dormir, avec parfois des sueurs nocturnes.


Quelles conséquences sur ton corps ?

Une lourde fatigue

Pendant ta période de règles, si tu as un flux important, tu peux te sentir particulièrement fatigué : la perte de sang peut créer chez certaines femmes une anémie, c’est-à-dire une carence en fer, entraînant un lourd manque d’énergie pendant plusieurs jours.

Pour pallier cela, l’alimentation est ton meilleur allié : privilégie les aliments riches en fer, tels que les légumineuses, la spiruline, le soja, le chocolat noir, les pignons de pin, les huitres, les oléagineux ou encore le müesli.

L’apparition de l’acné hormonale

L’acné hormonale (lien article acné hormonale) apparaît également pendant le SPM et les règles : à cause de la progestérone qui est sécrétée par ton corps, tu produis du sébum en plus grande quantité, entraînant l’apparition de boutons au niveau du menton, du front, du décolleté, et parfois même du haut du dos. 

Les douleurs pelviennes

Afin d’évacuer l’endomètre, l’utérus se contracte : cela crée des crampes, dont l’intensité varie d’une femme à l’autre. Lorsque tu as de forts pics de douleurs, on parle de dysménorrhée. Attention toutefois : avoir mal au point de pouvoir à peine bouger durant très règles n’est pas normal. Si tu es dans ce cas de figure, il est très important que tu en parles à ton gynécologue ou à un médecin. Si tu ne te sens pas suffisamment écoutée, cherche dans ta région des recommandations de gynécologues spécialistes de l’endométriose. Cette maladie qui touche l’endomètre peut être responsable des douleurs invalidantes durant les règles.

Les humeurs en dents de scie

Les hormones peuvent agir de façon conséquente sur ta santé mentale, et leur rôle n’est pas à prendre à la légère. Certaines femmes ressentent une forte anxiété, du stress, une irritabilité, une hypersensibilité, de la dépression, des crises de larmes inexpliquées, voire même des envies de suicides durant leur SPM et leurs règles. 


Quand s’alerter ?

Si tu sens que ton cycle menstruel a de lourds impacts sur ta santé mentale ou physique, t’invalidant ainsi durant quelques jours chaque mois, parles-en à ton gynécologue : il pourra te proposer des solutions adaptées afin de lutter contre ces maux qui peuvent parfois empoisonner le quotidien. Parfois, le simple fait de changer de moyen de contraception peut permettre de diminuer certains maux.


Comment soulager les symptômes des règles ?

On l’a vu, les symptômes liés aux règles sont nombreux… Et puisque chaque femme vit ses règles différemment, des solutions pourront fonctionner chez certaines, et n’avoir aucun effet chez d’autres. L’objectif, c’est de tester petit à petit ce qui te fait du bien, afin d’éviter de consommer trop d’anti-inflammatoires qui pourront à long terme impacter ta santé.


Pour ce faire, tu peux tester :


  • La bouillotte, les bains chauds, les compresses chaudes : la chaleur a un effet vasodilatateur qui apaise les crampes et les spasmes ;
  • L’alimentation : opte pour une alimentation riche en nutriments, en vitamines, en potassium, en magnésium, en fer et en vitamine E pour éviter les sensations de fatigue ;
  • Les plantes : mélisse, sauge, chanvre sauront calmer les douleurs au niveau du bas ventre et des reins, qui sont les symptômes de règles les plus fréquents.

Nos best-sellers