Qu'est-ce que la flore vaginale et comment en prendre soin ?

2 min

Le microbiote vaginal, plus connu sous le nom de flore vaginale, est l’ensemble de micro-organismes qui permettent d'assurer la bonne santé du vagin. Ces “bonnes” bactéries forment une barrière naturelle contre des infections courantes, telles que la cystite ou les mycoses vaginales. Ne pas prendre soin de sa flore vaginale, c’est risquer de déséquilibrer tout ce joli petit monde ; si vous souhaitez en savoir plus sur cet environnement délicat, c’est par ici !

Qu’est-ce que la flore vaginale ?

La flore vaginale est un ensemble de micro-organismes composé de “bonnes” bactéries naturellement présentes dans le vagin ; un peu comme dans l’estomac.


Bien qu’on les appelle des bactéries, ces micro-organismes forment la flore vaginale et tapissent la muqueuse utérine d'un microfilm qui œuvrent pour protéger votre vagin des infections.


Votre flore vaginale travaille toute seule afin de garantir à votre vagin un environnement sain et équilibré.


Grâce à l’acide lactique et au peroxyde d’hydrogène fabriqués par ces bactéries, votre vagin conserve un pH stable ; cette stabilité est nécessaire afin de combattre d'éventuels microbes mal intentionnés !


Si votre pH vaginal est perturbé, alors votre flore vaginale est déséquilibrée et c'est là que les bactéries pathogènes entrent en scène, risquant de déclencher une infection.


Quels sont les éléments perturbateurs de la flore vaginale ?

Le microbiote qui vit dans votre vagin est extrêmement important puisque c’est lui qui vous garantit une bonne santé vaginale.


Cependant, cette barrière naturelle repose sur un équilibre délicat et il est susceptible d’être chamboulé par de nombreux éléments.


Voici une liste des différents facteurs qui peuvent perturber votre flore vaginale :

 

- les douches vaginales ;

- une hygiène intime trop agressive ou insuffisante ;

- les savons ou gels douches parfumés ;

- les sous-vêtements en acrylique ;

- des vêtement trop serrés ;

- une allergie au latex de certains préservatifs ;

- les changements hormonaux ;

- certains médicaments tels que les antibiotiques ;

- la fatigue, le stress et l'anxiété ;

- le tabac.


Ces éléments perturbateurs peuvent mener à des infections ou des désagréments tels que :

 

- des mycoses ;

- des vaginoses ;

- des cystites ;

- des irritations ;

- des démangeaisons ;

- des pertes anormales.


Si vous détectez un ou plusieurs de ces symptômes, prenez rendez-vous au plus vite avec votre gynéco afin de faire des examens et de recevoir un traitement adapté.


Passons maintenant aux bonnes pratiques qui vont vous permettre de prendre soin de votre flore vaginale.

Comment prendre soin de sa flore vaginale ?

Prendre soin de votre microbiote vaginal n’est pas sorcier, il faut juste adopter les bonnes pratiques et une hygiène intime adaptée à votre vagin !

Bannissez les douches vaginales

C’est très simple, plus vous nettoyez votre vagin en profondeur, plus vous détruisez votre flore vaginale.


Il faut casser le mythe d’un vagin sale, qui sent mauvais et qui à besoin d’être lavé de fond en comble pour être propre !


Votre vagin s’auto-nettoie grâce aux pertes blanches (lien article) et une toilette externe est amplement suffisante.

Privilégiez une hygiène intime simple

Sachez qu’une toilette intime par jour suffit, deux pendant les règles.


En ce qui concerne les zones à nettoyer, vous pouvez laver en douceur votre vulve et votre clitoris avec un savon au pH neutre ; pas besoin de gant, ni d'éponge.


Trop laver votre vagin l'abîme, c’est un peu comme pour votre peau et vos cheveux ; en lavant ou en frottant trop fort et trop souvent, vous détruisez les barrières de défenses naturelles créées par votre corps.

Utilisez les bonnes protections menstruelles

Bien choisir les protections qui répondent à vos besoins en termes d’efficacité et de confort, vous aide à prendre soin de votre flore vaginale.


Si vous êtes sujettes aux infections et aux mycoses, évitez les tampons et les cups durant la nuit et préférez l’utilisation de culottes menstruelles qui laissent le sang s'écouler librement tout en étant protégée.


Si vous portez des tampons ou des cups, le plus important est d’en changer toutes les 4 à 6 heures car votre flore vaginale est extrêmement sensible à l’humidité ; lorsque le sang macère durant trop longtemps, c’est là que les bactéries viennent s’installer.


Nous vous conseillons également d’éviter les lingettes nettoyantes intimes qui contiennent de nombreux produits chimiques.

Préférez les sous-vêtements en coton

Certains tissus tels que le polyester, l’acrylique et même la dentelle peuvent perturber votre flore vaginale et créer des irritations voire des infections.


Il est donc préférable de porter des culottes en coton afin de préserver votre intimité, sans compter qu’il existe de nombreux modèles qui sont tout aussi sexy !

Respirez, bougez, méditez

Si vous êtes fatiguée, stressée, angoissée en permanence, sachez que cela à une incidence non seulement sur tout votre corps mais également sur votre flore vaginale.


Il est totalement normal d’avoir des petits coups de mou mais si votre état général est tout le temps sur le qui-vive, c’est peut-être que votre corps essaye de vous dire quelque chose.


Vous pouvez essayez des exercices de respiration pour vous détendre, de pratiquer une activité sportive pour relâcher les tensions ou encore méditer pour vous connecter à vous-même.


Et vous, comment prenez-vous soin de votre flore vaginale, ça nous intéresse ! 

Paiement
100 % Sécurisé
Commande expédiée
sous 24/48h
Colis dans ta
boîte aux lettres
200 000 warriors
déjà satisfaites
60 jours pour
un retour ou un échange