Règles douloureuses : comment les soulager ?

2 min

Chez certaines femmes, l’arrivée des règles peut être un véritable calvaire… Crampes et spasmes prennent le contrôle de ton corps, et tu n’as qu’une seule envie : rester chez toi, allongée, sous ta couette, avec une bouillotte… Pour soulager les règles douloureuses, quelques astuces méritent toutefois qu’on s’y attarde.

Les règles douloureuses : quels symptômes exactement ?

Les douleurs ressenties pendant les règles peuvent énormément varier d’une femme à l’autre : alors que certaines ressentent une légère gêne dans le bas ventre, d’autre se retrouvent au fond de leur lit sans pouvoir en bouger.

Lorsqu’on souffre de dysménorrhée, difficile de faire abstraction de la douleur au quotidien : contractions du bas ventre, douleurs dans les reins, seins lourds, mais également maux de tête, nausées, fatigue : ces symptômes peuvent naître dès la période de syndrome prémenstruel, et te suivre jusqu’à la fin des règles.

Encore trop peu étudiées par la médecine, les douleurs liées aux règles ne profitent pas de traitements vraiment efficaces. Pour les soulager, on fait le point sur les quelques solutions qui peuvent toutefois t’accompagner.

Etape 1 : Les plantes pour apaiser les douleurs

Certaines plantes peuvent t’aider à calmer les douleurs de règles. Tu peux en consommer certaines en infusion : c’est notamment le cas de la sauge, de la camomille allemande et de la mélisse, qui ont des effets anti-inflammatoires puissants.

L’alchémille est également très intéressante, car elle active la production de progestérone : elle t’aidera à avoir un cycle menstruel régulier et à réduire les saignements abondants.

Tu peux également tester les infusions ou les huiles de CBD : cette molécule présente dans le cannabis n’est pas psychotrope, et ne crée aucune dépendance. Sa consommation est totalement légale, et a des effets miracles sur les spasmes et les crampes menstruelles.

Etape 2 : La chaleur

La chaleur a des effets vasodilatateurs et anti-inflammatoires : c’est la raison pour laquelle, lors des pics de douleurs, placer une bouillotte sur ton ventre ou tes reins peut véritablement apporter du réconfort. Un petit bain, agrémenté d’huiles essentielles apaisantes (lavande fine, camomille romaine, ylang-ylang)  pourrait également t’aider à te sentir mieux, et à te décrisper. Pendant les pics de douleurs, prends le temps de te chouchouter.

Etape 3 : Le sport pour dire au revoir aux règles douloureuses

Lorsque les spasmes et les douleurs aux reins, aux seins et au ventre te submergent, l’envie de faire du sport est bien loin, et on te comprend… Pourtant, une séance de sport doux pourrait t’aider à lutter contre tous ces maux : opte pour le yoga ou le Pilate, afin d’oxygéner ton corps et activer la circulation dans le bas-ventre et ainsi réduire la douleur.

Etape 4 : Les rapports sexuels : un antidouleur naturel

Faire l’amour pendant les règles (lien article faire l’amour pendant les règles) est encore un sujet tabou… Pourtant, les bonnes raisons d’avoir des rapports pendant les règles sont nombreuses. De nombreuses femmes ressentent en effet une libido augmentée pendant leurs menstruations. Lors de l’acte sexuel, pendant un orgasme, ton corps libère des endorphines, dont les propriétés analgésiques t’aideront à dire au-revoir à la douleur que tu peux ressentir lorsque tu as tes règles.

Etape 5 : L’importance de l’alimentation lorsqu’on a des règles douloureuses

Pendant les règles, une alimentation équilibrée peut véritablement agir sur les douleurs… Même si l’envie de sucre et de gras peut être importante à cause des hormones que tu produits, il est essentiel de contrebalancer ces besoins en apportant à ton corps les nutriments qui l’aideront à se sentir bien.

Tu peux commencer par favoriser les aliments riches en Oméga-3, qui permettent un bon transit. Apporte également suffisamment de vitamines, de glucides et de protéines à ton corps, en consommant du poisson, beaucoup de fruits et de légumes. Le magnésium, le potassium et la vitamine E sont également intéressants : les tomates séchées, les légumineuses, les bananes, les abricots secs, les oléagineux (amandes, noix, noisettes…), les graines (de tournesol…), et les germes devront alors venir composer ton assiette !

Pour éviter les ballonnements, et la sensation de rétention d’eau, hydrate-toi suffisamment tout au long de la journée. Enfin, favorise les sucres lents pour rester en forme tout au long de la journée.

Règles douloureuses et endométriose

Avoir des règles très douloureuses peut être un symptôme d’endométriose, une maladie qui touche la paroi interne de l’utérus : si ta douleur est invalidante, et que tu te retrouves dans l’incapacité de bouger chaque mois lors de ces pics de douleurs, ce n’est pas normal. Parles-en à ton gynécologue ou à ton médecin. Et si tu ne trouves pas une oreille suffisamment attentive, n’hésite pas à demander un second, ou un troisième avis médical. Certains gynécologues sont spécialisés dans les diagnostics de l’endométriose, et pourront t’aider à y voir plus clair sur l’origine de tes douleurs. Il se peut en effet que ces règles douloureuses soient dues à une contraception inadaptée.

Paiement
100 % Sécurisé
Commande expédiée
sous 24/48h
Colis dans ta
boîte aux lettres
200 000 warriors
déjà satisfaites
60 jours pour
un retour ou un échange