Raisons possibles et explications sur le retard de règles 

Tes règles ont 4 jours, 5 jours ou plus de retard de règles, et tu te demandes ce qu’il se passe ? Tu as peut-être même déjà fait un test de grossesse, mais ce dernier est négatif… Ces retards intempestifs peuvent inquiéter de nombreuses femmes. Mais attention à ne pas aller trop vite dans le diagnostic : quelques jours de retard ne sont pas toujours significatifs d’une grossesse. 

De nombreux facteurs peuvent perturber le cycle menstruel, et engendrer un retard de règles : explications !

La contraception

La contraception peut entraîner un retard de règles. Un oubli de pilule, ou un dosage hormonal inadapté peuvent en effet perturber le cycle menstruel. 

Par ailleurs, si tu prends une pilule contraceptive qui ne contient que de la progestérone, il est habituel de constater une irrégularité du cycle féminin. Dans certains cas,  il y a même une absence totale de règles pendant plusieurs mois. Lorsque tu arrêtes la pilule, la survenue des règles et la régularisation des cycles peuvent prendre plusieurs mois. 


La grossesse

Souvent, lorsque l’on parle de retard de règles, on pense directement à une grossesse. Pour être fixée, tu peux faire un test de grossesse, mais attention à ne pas le réaliser trop tôt, afin d’éviter un « faux négatif ».

En effet, ces tests reposent sur la détection de l’hormone hCG dans les urines : il s’agit d’une hormone sécrétée par le corps jaune dès la nidation de l’œuf, soit environ 7 jours après la fécondation. Mais les seuils de détection de l’hormone hCG sont basés sur un cycle moyen de 28 jours avec ovulation au 14ème jour… et l’on sait que la durée des cycles (et donc la concentration de cette hormone) peut énormément varier d’une femme à l’autre !

Pour y voir plus clair, tu pourras réaliser une prise de sang, dont les résultats sont souvent plus précis.


L’allaitement

Après une grossesse, si tu choisis d’allaiter, le retour de couche (donc le retour des règles après l’accouchement), n’intervient pas tant que tu n’arrêtes pas l’allaiter. Le cycle menstruel est mis en veille, et les règles ne réapparaissent pas durant plusieurs mois : en général, elles ne reviennent que lorsque tu stoppes l’allaitement. 

Les médicaments

Le retard de règles peut également être dû à la prise de certains médicaments comme les corticoïdes oraux, les antidépresseurs, les antipsychotiques, ou les anticancéreux. Ces médicaments peuvent en effet perturber de façon importante le cycle en occasionnant des retards, voire des absences de règles de plusieurs mois.

Retard de règles à cause du stress

Le cycle féminin est très capricieux : parmi les facteurs qui peuvent expliquer un retard de règle, le stress, les chocs émotionnels (perte d’un proche, changement brutal du mode de vie…) mais également la fatigue sont souvent mis en cause.

En effet, les périodes de stress influent directement sur la production d’hormones. Il n’est donc pas rare de voir le cycle menstruel affecté : les irrégularités et les retards de règles sont alors observés. 

L’arrivée de la ménopause

Durant la période de pré-ménopause, le cycle menstruel est perturbé, entraînant souvent des retards de règles.


Le début des cycles menstruels

Lorsque les cycles menstruels s’installent, les retards de règles sont très fréquents. Après les premières règles, la régularité des cycles peut mettre plusieurs mois à arriver… Il faudra donc faire preuve de patience !

Les cycles irréguliers

On entend souvent dire que les cycles menstruels durent 28 jours, avec une ovulation le 14ème jour : en réalité, de nombreuses femmes n’entrent pas dans cette « norme », et ont des cycles qui peuvent durer 23 jours chez certaines, et 35 chez d’autres. Par ailleurs, d’un mois à l’autre, la durée du cycle menstruel peut également varier, sans qu’aucune anomalie ne soit observée. 


Les autres causes possibles

Si les explications que l’on a développées un peu plus haut sont les plus souvent mises en cause dans le retard de règles, de nombreux autres facteurs peuvent également influer sur le cycle menstruel.

En effet, une perte ou une prise de poids importante peut également expliquer un retard de règles, tout comme l’excès d'exercice physique

Les problèmes hormonaux ou de la thyroïde, ou encore un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) peuvent aussi perturber le cycle menstruel.


Si tes retards de règles sont récurrents, et que cela t’inquiète, n’hésite pas à consulter un médecin ou ton gynécologue afin qu’il t’aide à en comprendre précisément les raisons !

Nos best-sellers