humans-of-fempo-1-marion

HUMANS OF FEMPO #1 - MARION

HUMANS OF FEMPO - Marion, passionnée, engagée et créative

A 23 ans, Marion est une jeune femme hyper dynamique, passionnée et engagée. Elle partage son quotidien entre son travail, qui vise à aider les autres, et la musique sous différentes formes. C’est une vraie fierté de compter une telle personnalité dans notre communauté !

Peux-tu nous raconter ce qui a marqué ton enfance et influencé la personne que tu es devenue ?

Mes parents font partie d’une chorale. Depuis que je suis toute petite, je les suis aux répétitions, en tournée… ils m’emmenaient partout. Il y a tellement de souvenirs ! Gamine, au fond du bus qui les emmenait en concerts, ou dans la cour de l’école où se passaient les répet’. On s’y retrouvait avec les autres enfants quand nos parents ne pouvaient pas nous faire garder. À force d’y aller souvent, c’est devenu comme une seconde maison. On construisait des cabanes dans la cour, on jouait sous le préau couvert où le chœur chante encore aujourd’hui. Vingt ans plus tard, c'est toujours le même endroit ! La plupart des membres ont l’âge de mes parents et me connaissent depuis toujours, c’est vraiment devenu une famille. 

Que fais-tu au quotidien ?

J’ai 23 ans et je coordonne les bénévoles au planning familial de ma ville. C’est un emploi militant, avec une quinzaine de personnes très actives. L’asso est présente partout où elle peut l’être : sur des stands, les réseaux sociaux, dans les écoles… On fait beaucoup d’animations (c’est la partie du travail que je préfère), avec de belles surprises, y compris lorsqu'on démarche des milieux difficiles. 
Récemment, nous avons renouvelé l’équipe en démarchant les associations qui nous entourent. Beaucoup de gens nous aident ponctuellement, nous sommes au cœur d’une petite galaxie de projets 😉 ! Il suffisait d’en convaincre certains de franchir le pas. Je suis très heureuse de l’équipe finale : les âges vont de 18 ans à la retraite !

Dis-nous en plus sur ce que tu aimes dans la vie

Je fais de la danse depuis que j’ai 4 ans (ce qui fait beaucoup pour mon amour pour votre culotte menstruelle...). Ma mère est musicienne, c’est un peu grâce à elle que je me suis mise à la musique. Bizarrement, la danse classique m’aide à me relâcher : c’est si précis, cela demande une telle concentration, qu’à force, on finit par ne plus penser. Mais à présent j’ai envie de quelque chose d’un peu plus dynamique - du jazz, par exemple. Récemment, le chef de chœur m’a demandé de faire des chorégraphies pour certaines de nos chansons : c'est vraiment marrant de me dire que petite je jouais derrière les chanteurs et qu'aujourd’hui je les fais danser !