LES SAIGNEMENTS EN DEHORS DES PÉRIODES DE RÈGLES : LE SPOTTING

2 min

Si tu n’as pas le temps de lire cet article : on te donne une définition du « spotting » et on t’explique les différentes raisons qui peuvent amener des saignements en dehors des périodes de règles !

Qui n’a pas déjà eu des écoulements de sang en dehors de sa période de règles ? Les femmes savent toujours, lorsqu’elles ont leurs règles régulièrement, que de petites pertes peuvent se produire occasionnellement en dehors de leurs jours de règles. Alors à quoi sont-elles dues ? Est-ce grave ? On remet un peu d’ordre dans tout ça !

DÉFINITION DU SPOTTING

Le « spotting », aussi appelé scientifiquement « métrorragie », décrit un écoulement sanguin des voies génitales en dehors des périodes de règles. Ce saignement peut être plus ou moins important. Pour être tranquille en cas de spotting, on te conseille d'utiliser les modèles classiques FEMPO : culotte menstruelle, shorty , la culotte taille haute, la culotte fond clair et le shorty fond clair ! Pour savoir quelle culotte menstruelle FEMPO est faite pour toi, tu peux consulter notre article du blog.

Pour info, les culottes de règles FEMPO sont disponibles du 34 au 48 !

ATTENTION : le spotting n’est pas à confondre avec les pertes blanches, qui dépendent quant à elles des glandes vaginales. Ici on parle bien de pertes de sang.

Si tu veux t'y retrouver dans tous ces mots compliqués, utilise le lexique des règles.

LES CAUSES DES SAIGNEMENTS EN DEHORS DES RÈGLES

Comment cela se fait-il que certains saignements vaginaux aient lieu en dehors des périodes de règles ? Si la réponse est bien souvent hormonale, le spotting peut avoir d’autres explications. On vous fait un tour d’horizon des causes de ce phénomène :

LES PERTES D’ORIGINE HORMONALE

Les cycles anovulatoires

Une des causes les plus fréquentes du “spotting” est une ovulation manquée : en effet, tous les mois, au 14ème jour environ du cycle menstruel, les ovaires relâchent un ovule en vue d’une fécondation. Il arrive toutefois, que le corps n’en relâche pas, ou que celui-ci ne soit pas viable. Cela ne signifie pas nécessairement qu’il y ait un problème de fertilité mais ces cycles anovulatoires (sans ovules) entraînent de petits saignements. Ce genre d’incident peut se produire plus fréquemment dans le cas de surcharges pondérales. Ce n’est pas quelque chose de grave !

Les métrorragies hormonales : les "règles qui durent"

A la différence des saignements dus aux cycles ovulatoires, d’autres saignements sont directement reliés aux règles. Il peut s’agir de « règles trainantes », c’est-à-dire que les saignements sont encore dus à la muqueuse utérine qui était évacuée durant les règles « normales » et qui met un peu plus de temps à être évacuée. Ou au contraire il peut s’agir d’un syndrome prémenstruel : de tous les symptômes qui accompagnent ce syndrome, des petites pertes de sang peuvent être une conséquence.

LES PERTES DUES À DES ÉLÉMENTS EXTÉRIEURS AU CYCLE

Le DIU ou Stérilet

Les dispositifs intra-utérins (stérilets) qu’ils soient au cuivre ou hormonaux ont des effets sur les règles. Ils peuvent en effet en augmenter le volume ou au contraire le faire chuter. Placé dans l’utérus par un gynécologue ou une sage-femme, il arrive qu’il se déplace accidentellement, entraînant ainsi des saignements. Il faut dans ce cas-là immédiatement contacter le professionnel de santé qui l’a posé. Cela peut aussi dérégler les règles, en les rendant plus abondantes ou plus légères selon les cycles et le stérilet posé. Pour en savoir plus, tu peux consulter notre article sur les règles abondantes.

Pour mieux connaître les différents types de DIU, on t'invite à écouter nos épisodes du podcast FEMPO sur la contraception mécanique (DIU au cuivre) et la contraception hormonale (DIU hormonal).

La pilule contraceptive

Toutes les pilules contraceptives ne sont pas les mêmes. Certaines sont plus condensées en œstrogènes, d’autres en progestérones, etc. Traditionnellement, votre gynécologue vous fournit un dosage adapté à votre organisme. Mais en cas de mauvais dosage, les dérèglements hormonaux sont légion. Et le spotting peut aussi faire partie de ses conséquences.

Parfois il peut également y avoir des saignements en dehors des règles sans pilule, quand les femmes décident d’arrêter leur pilule.

Les saignements dus aux IST, aux chocs, etc.

Enfin, parmi les autres raisons qui peuvent entraîner du spotting on trouve les IST (Infections Sexuellement Transmissibles) : en effet, certaines peuvent causer des lésions au niveau du vagin ou de l’utérus et doivent donc être prises en charge par un médecin. Dans le cas de chocs ou de traumas, on peut constater des pertes sanguines en dehors des périodes de règles. Il est également très fréquent d’avoir des saignements entre les règles pendant la grossesse et après l’accouchement. Tu peux aussi avoir de légers saignements après les rapports sexuels.

De même, le stress ou le manque de sommeil ont un impact sur vos cycles menstruels, et donc l’apparition de saignements en dehors des règles.

LES SOLUTIONS AU SPOTTING

Tu l’auras compris, le spotting est bien souvent bénin. Alors même s’il est normal de s’inquiéter de voir ces saignements apparaître en dehors des règles, ils sont généralement légers et indolores. Cependant, pour ton hygiène intime, ces désagréments peuvent être gênants. Voici donc quelques idées pour bien les gérer :

- Éviter la toilette intime trop agressive : cette dernière ne fera pas disparaître les saignements. Et pire, elle risque de causer une sécheresse vaginale et de favoriser l’apparition de mycoses.

- Oublier les tampons : pendant les règles, les tampons ne représentent pas la solution idéale pour les saignements, mais en dehors, ils doivent être prohibés. En effet, le spotting étant léger, cette protection hygiénique ne fera qu’assécher ton vagin.

- Choisir les culottes FEMPO : plutôt que d’abîmer ta belle lingerie, n’hésite pas à utiliser nos culottes menstruelles.

Comme pour d’autres troubles gynécologiques, les causes se divisent donc souvent entre celles d’origine hormonale et celles extérieures. Dans le cas de spotting dus à des raisons hormonales les traitements seront donc souvent de même nature : pilule, stérilet au lévonorgestrel, etc. Quand consulter ? On conseille évidemment de consulter un professionnel si tu remarques un saignement anormal qui puisse être inquiétant ! Dis-nous si cela t'est déjà arrivé et quelles solutions tu as trouvées !

Paiement
100 % Sécurisé
Commande expédiée
sous 48h
Colis dans ta
boîte aux lettres
200 000 warriors
déjà satisfaites
60 jours satisfait
ou remboursé