0

Votre panier est vide

janvier 30, 2019

Si tu n’as pas le temps de lire cet article: on t’explique un peu comment le gingembre est parvenu jusqu’à nous comme plante médicinale. On te donne ensuite plusieurs recettes et méthodes pour l’utiliser et t’aider à soulager tes douleurs liées aux règles.


Le gingembre est une plante tropicale originaire d’Asie : ses principaux producteurs et utilisateurs sont les indiens, les chinois et les thaïlandais. Depuis la nuit de temps ses vertus sont largement reconnues dans la médecine traditionnelle de ces pays, au point que sa renommée est arrivée jusqu’à la Grèce et la Rome ancienne. En effet, Confucius, philosophe chinois du VI-V siècle av. J.C., l’utilisait déjà pour apaiser l’esprit et éliminer les impuretés, tandis que Pythagore le retenait un antidote contre les morsures des serpents, et le médecin grec Dioscoride le conseillait pour calmer les maux d’estomac. De cette plante miraculeuse on utilise la partie souterraine, le rhizome, une tige qui préserve et accumule les substances nutritives et l’énergie de la plante.

Ses effets sur notre métabolisme

Les médecins semblent unanimes en ce qui concerne certains de ses bienfaits. Par exemple, pour le fait qu’il favorise la digestion : le gingembre stimule la sécrétion des acides biliaires par le foie, et la création de certains enzymes gastriques et pancréatiques. Ce qui veut dire qu’il aide à une meilleure digestion, plus rapide. On peut donc le consommer en tant qu’épice dans nos assiettes, ou en tisane à la fin du repas. Le gingembre peut aussi stimuler la thermogénèse, ce qui signifie que l’on consomme plus d’énergie pour digérer, en favorisant le processus d’amincissement lors d’un régime.

Ses propriétés médicinales

Le gingembre est aussi reconnu en tant qu’antiinflammatoire et antioxydant naturel. Il est souvent utilisé comme « remède de grand-mère » pour soigner des petits maux : dans plusieurs pays (de la Birmanie à la Chine, du Congo aux Philippines) on utilise les tisanes et les décoctions de gingembre pour soigner ou prévenir les maux de gorge, la grippe. En Inde on l’utilise aussi pour les maux de tête, en l’appliquant sous forme de pâte sur les tempes (il faut faire attention à surtout pas en mettre à côté où à l’intérieur des yeux). En Indonésie on l’utilise comme remède pour combattre la fatigue. Une de ses propriétés universellement reconnue est la capacité d’apaiser la nausée : les décoctions de gingembre ont apparemment été utilisées par les marins depuis l’antiquité pour combattre ou prévenir les nausées liées mal de mer. Encore aujourd’hui, dans les pharmacies et dans les herboristeries, on trouve des remèdes à base de cette plante pour prévenir le mal de mer, ainsi que celles des premiers mois de grossesses. Il est également utilisé pour apaiser les nausées dues à la chimiothérapie et stimuler le système immunitaire.  

Le gingembre et la dysménorrhée

Le gingembre, grâce à ses propriétés antiinflammatoires et analgésiques, est aussi notre allié en cas de dysménorrhée, la douleur qui précède, accompagne ou suit les menstruations. Pour avoir plus d’informations sur cette pathologie, vous pouvez consulter notre article ici (lien)

Différentes études ont été menées pour prouver l’efficacité du gingembre pour soulager des crampes menstruelles. Il a été prouvé que le gingembre agit sur les crampes et combat les inflammations. Ces études ont contribué à démontrer ce que la médecine traditionnelle chinoise et indienne stipule depuis toujours : le gingembre a des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires qui aident à combattre les inflammations et à mieux supporter la douleur. Son utilisation est conseillée pour ceux qui subissent des effets collatéraux dus aux médicaments traditionnels, ou qui veulent tout simplement tester une méthode naturelle.  

Dans le commerce on trouve tout type de tisanes et thés au gingembre déjà préparés et confectionnés. Ils sont parfaits pour se réchauffer, se désaltérer, se soulager et se donner de l’énergie. Si on veut profiter de toutes les propriétés médicinales de cette plante on peut aussi l’utiliser fraîche, quand elle est encore riche de tous ses éléments nutritifs. Il est désormais facile de repérer ce rhizome dans tout marché et supermarché. On vous propose donc quelques recettes qui pourront vous aider à soulager vos douleurs menstruelles.

Compresses de gingembre

Il s’agit d’une méthode très simple qui vous permet à la fois de combattre les douleurs et de prendre un moment pour vous, pour vous relaxer. Il faut mettre à infuser un bout de gingembre épluché et râpé (environ 10 grammes pour 1 litre d’eau) dans de l’eau bouillante (éteignez le feu après avoir ajouté le gingembre dans l’eau). Laissez-le en infusion de 10 à 15 minutes. Passé ce temps, immergez dans la casserole une serviette ou un disque de coton, que vous appliquerez ensuite sur le bas de votre ventre, là où la douleur se manifeste. Vous pouvez vous allonger pendant l’application, pour profiter d’un moment de détente. Quand la serviette refroidit, vous pouvez l’immerger à nouveau et l’appliquer encore une fois sur la partie intéressée. L’avantage de ce remède est que la douleur est contrastée à la fois par le gingembre et la chaleur de la serviette.

Tisane au gingembre

La tisane au gingembre, lors de nos règles, est à privilégier plus que le thé au gingembre, surtout si on est atteinte d’anémie ( insérer lien) et de prendre les précautions nécessaires.

Cette infusion au gingembre a une préparation similaire à celle décrite pour les compresses. Prenez un bout de gingembre d’environs 10 grammes, épluchez-le, puis coupez-le en lamelles d’un demi-centimètre, ou râpez-le. Entre temps, portez 1 litre d’eau à ébullition dans une casserole. Quand l’eau bout, éteignez le feu et plongez le gingembre. Laissez-le en infusion de 15 minutes à 1 heure. Pourquoi autant de différence de temps ? Parce que le gingembre est un peu pimenté dans la bouche, et tout le monde ne le supporte pas quand il est très concentré. Vous trouverez la dose et le temps d’infusion qui vous conviennent le plus une fois que vous aurez essayé ! Ensuite, il suffit de le filtrer et de le siroter, chaud ou froid, selon la saison ou les envies. Si vous trouvez le goût trop fort, vous pouvez l’adoucir avec du sucre, du sirop d’agave ou des feuilles de menthe fraîche. Pendant l’hiver vous pouvez le conserver au chaud dans un thermos, pour le siroter tout au long de la journée. L’été, lors de grandes chaleurs, vous pouvez le conserver au réfrigérateur pour obtenir une boisson désaltérante.

Décoction de gingembre

La décoction se différencie de la tisane parce que le rhizome n’est pas infusé dans l’eau chaude, mais bouilli avec. La préparation du gingembre est la même : il faut l’éplucher et le couper en lamelle d’un demi-centimètre d’épaisseur : partez d’une base de 5-10 grammes de gingembre, pour après modifier la quantité selon votre goût. Posez les rondelles dans une casserole dans laquelle vous rajoutez un litre d’eau que vous porterez à ébullition. Laissez bouillir le gingembre durant 10 ou 15 minutes : plus vous le laissez bouillir, plus le goût sera fort. Vous pouvez rajouter dans l’eau encore chaude du miel et un demi-citron pressé, pour adoucir le goût mais aussi pour créer un véritable remède non seulement pour les douleurs abdominales mais aussi pour les maux de gorge. Pensez à filtrer la décoction une fois prête, car sinon le gingembre continuera à infuser et la préparation deviendra de plus en plus forte en goût.

Des précautions à prendre

Qu’on s’en serve comme aliment ou comme médicament, il faut utiliser certaines précautions. Tout d’abord, il ne faut pas en abuser. Les doses journalières recommandées sont de 2 grammes de gingembre séché, correspondant à 10 grammes de gingembre frais, pris au long de la journée et non en une seule fois. Une utilisation abusive de gingembre peut avoir des effets collatéraux plus ou moins sérieux, allant de la nausée à la diarrhée, de l’ulcère à l’intoxication alimentaire. Il faut aussi toujours penser à enlever la peau, qui pourrait provoquer des irritations intestinales si elle n’a pas été bien lavée ou si elle est entrée en contact avec des bactéries. Il ne faut pas utiliser le gingembre si on souffre de gastrite, de syndrome du colon irritable ou de calculs biliaires. Si vous allaitez, vous êtes enceinte, vous avez des allergies, vous prenez des médicaments anti-coagulants ou antiinflammatoires, pensez à en parler à votre médecin avant de commencer une cure de gingembre.

gingmebnre.jpg

Alors, avez-vous envie de vous laisser tenter par les propriétés curatives du gingembre ? N’hésitez pas à partager avec nous votre expérience avec le gingembre, vos questions ou vos recettes en commentaire, nous serons ravis d’en discuter avec vous !

 






Voir l'article entier

We are FEMPO
We are FEMPO

mars 05, 2019 0 Commentaires

Portrait de Valérie-Ann : une FEMPOWER ! “Merci ! Merci ! Merci ! FEMPO est arrivé dans ma vie au moment où ma féminité, par le biais de mes menstruations, était en crise. Il y a bientôt 3 ans j’ai été diagnostiqué: 27 ans, étudiante, des projets plein la tête « Vous avez un cancer, un lymphome. “
Voir l'article entier
Explications sur le cycle menstruel et les règles
Explications sur le cycle menstruel et les règles

janvier 30, 2019 0 Commentaires

Une explication sur le fonctionnement du cycle menstruel, et ce qui se passe de jour en jour ! Quelles hormones sont relâchées à quel moment, quels changements en cours de cycle, FEMPO éclaire tout ça dans cet article.
Voir l'article entier
Les solutions pour soulager les douleurs liées aux règles
Les solutions pour soulager les douleurs liées aux règles

janvier 30, 2019 0 Commentaires

Un passage en revue de toutes les solutions naturelles pour soulager les douleurs liées aux règles ! Chaleur, plantes, sport, FEMPO te fais une liste de tout ce qui peut te soulager !!
Voir l'article entier
https://fempo.co/blogs/news/le-gingembre-une-solution-pour-apaiser-les-douleurs-menstruelles
28746776651
0 Comments

mieux que du spam, moins bien que riri