la-symptothermie-une-methode-de-contraception-naturelle

LA SYMPTOTHERMIE : UNE CONTRACEPTION NATURELLE ET ÉCOLOGIQUE

Pas intéressée par la pilule ? Le patch contraceptif, l'anneau vaginal ou l'injection contraceptive ? On te présente la symptothermie, la contraception féminine naturelle qui peut révolutionner ton quotidien !

On s'intéresse de plus en plus à la symptothermie, une méthode contraceptive naturelle et écologique basée sur l'auto-observation et la prise de sa température. On partage avec vous aujourd'hui ce qu'on a appris sur cette méthode de gestion de sa fertilité.

Attention toutefois : Cette méthode de contraception demande du temps et un accompagnement, par exemple avec des applications dédiées. Elle est fiable si elle fait l’objet d’une attention rigoureuse !

 

LA SYMPTOTHERMIE EST UNE MÉTHODE DE CONTRACEPTION FÉMININE ?

Oui, mais pas seulement. Elle peut aussi être utilisée comme méthode d’aide à la conception et comme simple méthode d’observation. C’est une méthode d’observation de la fertilité qui est totalement naturelle et écologique. Elle est basée sur l’observation de la température, de la glaire cervicale (qu’on désigne souvent comme les « pertes blanches ») et peut-être complétée par l’observation du col de l’utérus. 

« Sympto » fait référence à l’observation de la glaire et « thermie » à la prise de température. On peut aussi y ajouter une palpation du col de l’utérus (qui peut demander plus d’expérience et d’agilité). 

 

LA SYMPTOTHERMIE N’A AUCUN EFFET SECONDAIRE DANGEREUX ?

Il n’y a aucun effet secondaire puisque cette méthode n’induit aucune prise d’hormones. D’ailleurs, cette méthode est incompatible avec la prise de la pilule ou le stérilet hormonal, les hormones pouvant fausser les résultats. Mais elle a de nombreux avantages cachés : elle permet une meilleure connaissance de soi et propose de gérer sa fertilité en toute autonomie. Par ailleurs, cette méthode est souvent plébiscitée par les couples qui l’utilisent, car elle permet de renforcer la communication et de faire du sujet de la contraception un sujet partagé. 

 

C’EST UNE MÉTHODE QUI DEMANDE BEAUCOUP DE RIGUEUR ? 

Il s’agit de consigner, d’abord tous les jours, puis seulement pendant les périodes fertiles, des informations sur sa température corporelle et sur la glaire cervicale. C’est l’étude de toutes ces informations et leur analyse sur le moyen à long terme, qui permet d’isoler les périodes de fertilité et de non-fertilité et d’adapter ses relations sexuelles en conséquence. Cela nécessite donc de prendre sa température au réveil et le soir, de procéder à une observation de la glaire cervicale, soit à l’aide d’un papier hygiénique, soit à l’aide des doigts en effectuant un léger prélèvement sur la vulve, ou encore en observant les traces sur la lingerie.

La différence entre la symptothermie “moderne” et l’ancienne méthode (aussi appelée méthode Ogino) est qu’elle est bien plus fiable. En effet, la méthode Ogino se concentrait sur le fait de ne pas avoir de rapports sexuels pendant la période d’ovulation, mais ne bénéficiait pas de données aussi précises que la symptothermie moderne, qui se base sur la température corporelle.

C’est donc une méthode qui demande beaucoup de rigueur pour assurer sa fiabilité !

 

MON THERMOMÈTRE SYMPTOTHERMIQUE PEUT ÊTRE N’IMPORTE QUEL THERMOMÈTRE ?

Pour choisir un thermomètre symptothermique, pas besoin de casser sa tirelire : il existe beaucoup de thermomètres très abordables ! Seules deux choses sont importantes à prendre en compte dans votre choix : 

1. Il faut impérativement un thermomètre basal, c’est à dire à deux décimale après la virgule (exemple : 37,43). Cela vous aidera à avoir la mesure la plus précise de votre température.

2. Un thermomètre qui prend la température en interne, (buccal, rectal ou vaginal). Tous les thermomètres qui prennent la température sur la peau ou dans l’oreille sont à bannir, car ils ne sont pas assez fiables. 


JE PEUX ME LANCER DANS CETTE AVENTURE TOUT DE SUITE, ET TOUTE SEULE ?

La symptothermie nécessite un accompagnement pendant les premiers mois et ne peut pas être utilisée comme unique méthode de contraception avant d’avoir plusieurs mois de données collectées. Par ailleurs, il existe plusieurs applis pour aider les femmes désireuses de se lancer :
L’application Sympto, accessible sur ordinateur et sur téléphone, est l’outil de référence et propose même un service de conseillères par téléphone. 

L’application Clue permet de suivre son cycle en détails : pertes mais aussi douleurs, émotions, symptômes… y compris la température et l’observation de la glaire cervicale. 

Cette méthode de contraception demande du temps et un accompagnement, par exemple avec des applications dédiées. Elle est fiable si elle fait l’objet d’une attention rigoureuse !

Si tu as des questions ou commentaires n’hésite pas à nous écrire !