Le cycle menstruel : qu’est-ce que c’est ?

2 min

Comprendre le fonctionnement de son cycle menstruel, c’est apprendre à connaitre son propre corps. Au cours de ton cycle, la production des différentes hormones agit sur tes humeurs et sur ton énergie. Pour mieux comprendre, place à ce petit guide éclairant !

Combien de temps dure un cycle menstruel ?

Un cycle menstruel est un mécanisme qui prépare le corps féminin à accueillir une grossesse chaque moi, de la puberté à la ménopause. Il dure en moyenne 28 jours, et commence le premier jour des règles. Attention toutefois, il s’agit bel et bien d’une moyenne : de nombreuses femmes ont en effet des cycles qui durent plus ou moins de 28 jours. Ainsi, certaines ont des cycles courts de 22 jours, là où d’autres ont des cycles longs de 32 jours.

La durée des cycles peut être irrégulière, et varier en fonction de la fatigue, des changements de vie, des chocs émotionnels que tu vis. Durant les premières années du cycle menstruel, ou durant la pré-ménopause, des variations peuvent également être observées.

Chaque femme est différente, et c’est la raison pour laquelle chaque cycle menstruel l’est aussi !

Les phases qui composent le cycle menstruel

Chaque cycle menstruel est composé de deux phases : la phase folliculaire et la phase lutéale, qui durent chacune environ 14 jours.

Tout comprendre de la phase folliculaire

Pendant cette première phase, le taux d’œstrogène augmente progressivement dans le sang.

Le premier jour de saignement, c’est le jour n°1 du cycle. Les règles peuvent durer entre 3 et 8 jours en moyenne, et les saignements sont souvent plus abondants les jours 2 et 3. Après cette phase, l’endomètre s’épaissit à nouveau tout au long du cycle.

Au cours de la phase folliculaire, les follicules ovariens qui contiennent les ovocytes et qui sont situés au niveau des ovaires poursuivent leur croissance. C’est l’hormone FSH produite par l’hypophyse qui permet leur maturation : au final, un seul follicule arrive à maturation.

Le jour 14 du cycle, c’est l’ovulation, et la fin de la première phase. Cette phase dure 24 heures : si l’ovocyte n’a pas rencontré de spermatozoïde pendant ce laps de temps, il se dégénère.

Tout comprendre de la phase lutéale

Durant cette phase lutéale, le follicule à l’origine de l’ovule se transforme en corps jaune sous l’action de l’hormone LH. C’est ce corps jaune qui produit des œstrogènes et de la progestérone. La progestérone permet notamment à l’utérus de s’épaissir davantage. Vers le 23ème jour du cycle, le corps jaune se dégénère à son tour, ce qui entraine une diminution du taux d’œstrogènes. C’est cette variation hormonale qui est à l’origine des menstruations.

Les effets du cycle menstruel sur ton corps

Les variations d’œstrogènes et de progestérone ont des effets sur ton corps et son esprit durant la totalité du cycle.

Les hormones pendant les règles

Pendant les règles, les taux d’œstrogène et de testostérone commencent à grimper. Les maux de tête peuvent alors se faire ressentir. Et puisque la production des hormones est assez faible à ce moment-là, tu peux également te sentir plus calme, plus reposée.

Les hormones pendant l’ovulation

Quelques jours avant l’ovulation, la libido féminine augmente sous l’influence des œstrogènes. Pendant cette période, ton énergie est également impactée positivement : de nombreuses femmes se sentent plus en confiance, plus décidées, plus optimistes, moins stressées, plus sociables, plus impulsives durant cette période du cycle menstruel.

Après l’ovulation, le taux d’œstrogène baisse légèrement. Chez certaines femmes, cette variation hormonale est associée à un peu d’irritabilité et d’instabilité émotionnelle pendant quelques jours.

Les hormones pendant la période prémenstruelle

Pendant la période qui précède les menstruations, les symptômes du syndrome prémenstruel commencent à arriver. Les douleurs au sein, aux reins, les crampes abdominales, la fatigue, les maux de tête, les problèmes digestifs se manifestent. Les variations hormonales jouent également sur ton mental : de nombreuses femmes, durant cette période, ressentent des épisodes de déprime, allant même jusqu’à des envies de suicides.

Pendant la phase prémenstruelle le taux d’œstrogène est à son plus bas. Cela affecte également le taux de sérotonine qui diminue de façon importante : pour contrer cela, ton corps te demande de l’aider à produire davantage de sérotonine en consommant des aliments sucrés ou des glucides (pain, pâtisseries, chips, pâtes…). Ecoute ton corps, car ton métabolisme est plus rapide et efficace dans les jours qui précèdent tes menstruations.

On comprend donc qu’il est essentiel de ne pas sous-estimer les effets du cycle menstruel sur ton corps et ton esprit.

Paiement
100 % Sécurisé
Commande expédiée
sous 24/48h
Colis dans ta
boîte aux lettres
200 000 warriors
déjà satisfaites
60 jours pour
un retour ou un échange